This content will be available in English soon
  • News

Invité d’honneur : M. Herbert TRAUBE, dans le cadre du devoir de mémoire. Professeur d’histoire-géographie : Mme Emeline Lelievre, Collège Charles III

Published on 9 February 2023 at 13:48 - Modified the 18 July 2023 at 14:28

 

Image 1

Monsieur Herbert TRAUBE

Image 2

Monsieur TRAUBE et Madame LELIEVRE

À l'occasion du devoir de mémoire, lundi 23 janvier 2023, les élèves des classes de 3ème7 et 3ème8 ainsi que les 3ème germanistes ont pu rencontrer un invité d'honneur en la personne de M. Herbert TRAUBE, acteur et témoin du conflit le plus meurtrier de l'histoire : la seconde Guerre Mondiale.

D'origine autrichienne, juif, né en 1924, Monsieur Traube a délivré son témoignage tiré de son livre « Une odyssée peu commune entre Vienne et Menton » accompagné d’un diaporama.

Alors qu'il avait le même âge que nos élèves de 3ème, il débute son allocution en rapportant que « du jour au lendemain, il était devenu un indésirable dans son pays » subissant avec sa famille les discriminations que le régime nazi imposa contre les juifs dès l'annexion de l'Autriche en 1938 (Anschluss).

Il évoque ainsi le sort réservé à sa communauté entre camp d'internement (Gurs, Rivesaltes, Aix-les-Milles), de concentration et d'extermination (Dachau, Auschwitz) en développant les conditions atroces de déportation et de détention, où ses parents y perdront la vie.

Image 3

 

Image 4

 

Il réussit à échapper à ce macabre destin en s’évadant du wagon qui partait d'Aix les Milles, animé par la volonté d’« être libre », un combat qui le mène peu après à faire parti de la résistance non armée, où il se décrit comme « propagandiste de la liberté » et à se mobiliser par la suite aux combats de la libération pour chasser les occupants allemands et rétablir les libertés fondamentales de la République française.

Image 5

  

Image 6

Son patriotisme se poursuit dans le corps de la Légion étrangère pendant 5 ans (Indochine) avant de retrouver la vie civile : fonder une famille et débuter une carrière échelon par échelon dans l'ingénierie.

Après cet éclairage sur son parcours, s'amorce un échange fructueux entre Monsieur Traube et les élèves autour de questions sur son expérience : « Quels étaient les liens entre détenus ? », « Avait-il gardé des contacts avec d’autres prisonniers ? », « Gardait-il de la colère vis-à-vis du peuple allemand », « Avait-il néanmoins vécu un moment heureux durant cette période ? », «  Pourquoi a-t-il décidé de venir témoigner dans les établissements scolaires », «  faisait-il d’autres interventions  pour le devoir de mémoire en Autriche et en Allemagne par exemple ? »(…). Pendant plus d’une heure, Monsieur Traube a apporté des détails pour répondre à ces questions avec pédagogie et humilité.

A l’issue de cette conférence, les élèves se sont dit chanceux d’avoir pu rencontrer ce Monsieur. Ils retiennent sa vivacité d’esprit, ce parcours incroyable et le courage qu’il a dû avoir pour traverser ces épreuves. Ils ont pu aussi apprendre l’Histoire autrement, en lien direct.

Ils ont également retenu au-delà de ses épreuves, le mot « optimiste », terme que Monsieur Traube a plusieurs fois employé pendant son témoignage. Et ils ont été séduits par son élégance.

Monsieur Traube conclut en disant que la colère s’est atténuée avec le temps et qu’il ne serait pas raisonnable d’en vouloir à de nouvelles générations des erreurs passées. Les compagnons de cette époque étant de plus en plus rares, le plus beau moment reste la victoire.

Et c’est pour toutes les personnes qui ont laissé la vie pour défendre la liberté et pour lutter contre l’antisémitisme encore présent aujourd’hui, qu’il met toute son énergie et sa passion pour délivrer le message le plus important à ses yeux dans le cadre du devoir de mémoire « plus jamais ça…plus jamais ».

 

 

Article de Mme Emeline LELIEVRE

Professeur d'Histoire-Géographie, Collège Charles III, Monaco